18 méga caissons béton pour l’extension de Monaco sur la mer

Stéphane Vigliandi
Image
Partager sur
L’Anse du Portier, futur écoquartier gagné sur la mer dans le prolongement du palais des congrès de Monaco, sort de l’eau. La première étape consiste à réaliser un terre-plein de 6 hectares, entouré d’une ceinture de protection composée de 18 caissons en béton posés sur un remblai sous-marin. Pour réaliser ces cubes creux géants de 10 000 t, 26 m de haut et 30 à 40 m de large, Bouygues Construction et LafargeHolcim se sont installés dans le Grand Port Maritime de Marseille. Les raisons ? La présence de deux centrales à béton et d’une longueur de quai de 480 m avec une profondeur d’eau de 26 m sur la digue du large capable d’accueillir un caissonnier flottant.
Image

Des études prédictives

Image
Une fois le radier des caissons réalisés, commence le vrai défi : couler au total 66 000 m3 de béton en continu, à une vitesse moyenne de 12 km/h sans aucun arrêt. En moyenne 5 semaines avec une première partie à terre dans une darse, puis 17 jours dans le caissonnier, dont la moitié pour le béton glissant. Une étape très technique qui nécessite d’associer plusieurs formulations de béton avec des rhéologies maîtrisées en coffrage glissant, des études poussés de pompabilité et une adjuvantation spécifique fournie par Chryso. La performance des bétons a fait l’objet d’études prédictives par modélisation sur la durée de vie des caissons, réalisées dans les laboratoires de LafargeHolcim à la Capelette et au LCR (Lafarge Centre de Recherche).

Fabrication : le défi du béton glissant

Image
Côté fabrication des caissons, 200 compagnons Bouygues à la manœuvre du lundi au vendredi et deux équipes suppléantes le week-end. Une flotte de 7 camions toupie 7x8 de la société Berto ont assuré la rotation de 4 km entre la centrale et le quai. En forme de trapèzes, les caissons comprennent 20 alvéoles avec de multiples renforts extrêmement ferraillés : 250 kg au m3 en moyenne avec une épaisseur de voile intérieure de 45 cm. Au total, le chantier de Bouygues Construction aura généré plus de 700 emplois directs et indirects dont plus de 200 embauches locales pour la durée du chantier et une vingtaine de postes en insertion. Cyrille Maury
Image
Image
Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet