[En chiffres] La construction de logements a-t-elle touché le fond

Marie-Laure Barriera
Image
construction logement pxhere

Le mois de mai n’a pas apporté de soleil dans la météo de la construction de logements. Et les prochains mois ne devraient pas être plus radieux si l'on en juge par les chiffres des autorisations publiées par le ministère fin juin. Par région et par segment de marché, le point sur les dernières statistiques.

Partager sur

Après plusieurs trimestre de baisse, le nombre de logements autorisés se situe désormais 29 % en dessous de son niveau moyen des douze mois précédant le premier confinement annonce le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires dans sa dernière note de conjoncture publiée fin juin. A fin mai, aucune région n'est épargnée par cette dégradation continue.

Image
Logements neufs par région mai 2024

Sur 12 mois, le bilan se solde par une chute de 15,5%, avec seulement 353 800 logements autorisés à la construction. Ce niveau est inférieur de 23 % à celui enregistré au cours des 12 mois précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020).
 

Image
Autorisation Logements Mai 2024

 


Des mises en chantiers mises à mal
En souffrance aussi, les mises en chantier perdent 21,5 % par rapport aux douze mois précédents et 28 % par rapport à la même période précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020).
 

Image
Autorisation Logements Mai 2024

 

Focus sur le logement individuel
Par segment de logements, le constat est sans appel : aucun d’entre eux n’échappe à la chute des autorisations et des mises en chantiers sur les 12 derniers mois. 
Ainsi depuis juin 2023, seulement 127 000 logements individuels ont été autorisés à la construction, soit 28 700 logements de moins qu’aux cours des douze mois précédents, soit une baisse de 18,4% et -32 % en dessous de la valeur d’avant-crise. Les plus touchés, les logements individuels purs plongent à - 23,6 % contre -6% pour l’individuel groupé. Sur cette même période, 
Pendant cette période, les ouvertures de chantier de logements individuels auraient diminué de 38 700 unités (- 25,5 %) et se situeraient à 113 100 logements commencés. Là encore c’est sur les logements individuels purs  que le recul est le plus frappant avec -31% (-7,4% en groupé). 
 

Marie-Laure Barriera
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire