Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Confronté à la baisse du marché des PAC, Vaillant ajuste sa stratégie

Rose Colombel
Image
Vaillant Group Resultats

Dans un contexte de baisse de la demande de pompes à chaleur (PAC) au niveau européen, le groupe Vaillant se mobilise pour trouver « les meilleures solutions possibles ». L'industriel reste néanmoins confiant et mise sur une reprise à moyen et long terme. 

Partager sur

En 2023, le groupe Vaillant a vu son chiffre d’affaires augmenter de 3 % par rapport à 2022, pour s’établir à 3,8 milliards d’euros, grâce notamment à des ventes de pompes à chaleur en hausse d’environ 50 %. Malgré des chiffres dans le vert, le fabricant explique subir fortement les conséquences d’un marché des technologies de chauffage en recul (- 10 % au second semestre 2023).

Une tendance qui perdure sur les premiers mois de l’année 2024 et qui pousse le groupe Vaillant à faire des ajustements, dont une réduction des effectifs de 700 personnes sur toute l’Europe.  

Le nombre de collaborateurs groupe s'élève à 17 500 collaborateurs. 

Sur son site de Nantes où 30 millions d’euros ont été investis depuis 2016, c’est moins de 50 emplois qui seront concernés, et seulement sur les fonctions centrales et indirectes, précise Vaillant. « Les personnels ouvriers ne seront pas touchés ».

Si la demande française et européenne est de 40 % en-deçà des prévisions, le Groupe Vaillant « reste confiant envers l’avenir, la pompe à chaleur restant la technologie clé qui permettra d’atteindre les ambitions de neutralité climatique dans le bâtiment », peut-on lire dans un communiqué. Une reprise est en effet attendue à moyen et long terme.

Pour rappel, en 2022, les ventes de PAC du groupe avaient augmenté de plus de 75 %. Vaillant soulignait prévoir des investissements supplémentaires d'un milliard d’euros d’ici à 2030 pour augmenter les capacités de production et développer des gammes de produits et services pour les installateurs.

Plus de 2,5 millions de systèmes de chauffage et près d’un million de chauffe-eau avaient été vendus. En 2023, sur le segment des chaudières gaz, la dynamique est restée stable. Le groupe se félicite ainsi de maintenir « sa position de leader ».

Rose Colombel
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire