Briconord : 3 rachats et près de 60 M€ de CA supplémentaire

Stéphane Vigliandi
Image

Spécialisée dans la conception et la vente de solutions et d’accessoires de finition et d’aménagement intérieur, la PME charentaise accroît sérieusement son plan de vente auprès de la distribution Bâtiment (négoces et GSB) en reprenant coup sur coup les marques Norail et EasyProtec, ainsi que le grossiste Interges.com.

Partager sur

EN PHOTO • Axé à l’origine sur les segments des bandes de chant et placages bois, plans de travail pour les cuisines, plinthes et sols, systèmes de sécurité domestique et pièces détachées, Briconord voit son CA passer de 30 M€ (à fin 2019) à 88 M€ prévus en 2021 avec l’intégration de Norail, Interges.com et EasyProtec. Actuellement, le groupe réalise environ 70 % de ses ventes en France.

Avec cette triple acquisition, la PME Briconord gagne cinq ans d’avance sur sa feuille de route pour devenir une entreprise de taille intermédiaire (ETI). Basée près d’Angoulême (Charente) et axée sur le commerce de gros en produits d’aménagement de l’habitat, le groupe accélère en effet sa stratégie de croissance. Connue essentiellement jusqu’à présent pour sa marque Nordlinger Pro (bandes de chants en bois, mélaminés et PVC, accessoires pour les plans de travail de cuisine…), l’entreprise a accéléré sa croissance externe en absorbant en avril 2019 le néerlandais Mac-Lean Products (plinthes, sous-couches pour les revêtements de sol et mur, accessoires pour l’agencement intérieur…).

Ce rachat a permis à Briconord d’augmenter son chiffre d’affaires d’environ 50 % en franchissant la barre des 30 M€ et de se déployer plus largement à l’export, notamment en Europe du nord. Pour accompagner sa stratégie de développement, le groupe a fait entrer deux nouveaux investisseurs en décembre 2020 aux côtés de Société Général Capital Partenaires : Siparex Midcap et Initiative & Finance. Il vient de donner un nouveau coup d’accélérateur en annonçant ce 19 octobre trois nouveaux rachats « en moins d’un an ».

D’une part Briconord a intégré deux entreprises détenues jusqu’à présent par la société familiale CDE Blangis : le nordiste Norail connu entre autres pour sa marque Starblock et positionné sur les marchés de la visserie, boulonnerie et quincaillerie de bâtiment et d’ameublement auprès des négoces matériaux, spécialistes quincaillerie et libres-services agricoles (plus de 13 000 références en stock), ainsi qu'Interges.com basé en Meurthe-et-Moselle et qui commercialise de la quincaillerie d’ameublement, des systèmes de rangement et d’aménagement intérieur.

Net élargissement du plan de vente

Avec la reprise du charentais EasyProtec, Briconord renforce également son offre en films pour vitrage et placages décoratifs. Ces trois entreprises qui vont conserver leur identité et leur autonomie, permettent au repreneur d’« étendre son maillage géographique, d’élargir sa gamme de produits et accessoires qui comprend maintenant plus de 30 000 références » tout en étoffant son portefeuille clients et prospects.

Via sa marque historique Nordlinger Pro, Briconord approvisionne des enseignes de bricolage comme Castorama, Leroy Merlin et Mr. Bricolage et des acteurs du négoce Bâtiment tels que Dispano, Point. P, Legallais, La Plateforme du Bâtiment, le groupe Lalliard, les enseignes de Cofaq, Gedimat, le groupe Samse, Cica, Balitrand ou encore le groupe Setin.

À la tête du groupe Briconord depuis qu’il avait racheté en 2015 l’entreprise à la famille Nordlinger, Christian Guillou souligne que cette triple acquisition va permettre d’« améliorer notre impact économique, social et environnemental sur nos marché », tout en se positionnant « en véritable expert des solutions d’aménagement et de quincaillerie pour l’amélioration de l’habitat » : un marché dont les ventes ont explosé en France depuis le premier confinement lié à la crise sanitaire.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire