Tollens et Zolpan : avec leurs “Collect Box”, les commandes passent par la case “consigne”

Stéphane Vigliandi
Image

 En France, les deux enseignes intégrées de Cromology SAS expérimentent depuis peu un nouveau point de contact clients : la “Collect Box”. Ce système de casiers de retrait 24/24 est implanté pour l’instant dans deux villes – l’une sur la Côte d’Azur, l’autre dans le Limousin.

Partager sur

EN PHOTO Cromology poursuit sa digitalisation. Après avoir donné un coup d’accélérateur omnicanal à ses enseignes Tollens et Zolpan dotées chacune de leur E-shop ou encore, tout récemment, lancé ”Cromology, the App” (une application mobile gratuite pour la simulation des couleurs), le fabricant-distributeur expérimente à son tour son propre système de “Collect Box” – à l’image de Sider (groupe Qérys) ou de Rexel France.

L’écosystème digital des deux marques-enseignes continuent de monter en puissance. Depuis au moins 2016, chez Cromology SAS, l’omnicanalité fait bien sûr partie des dossiers en haut de la pile sur les bureaux des différentes directions au siège social à Clichy, dans les Hauts-de-Seine.

Il y a tout juste trois ans, au cours du printemps 2018, tour à tour Tollens, puis Zolpan donnaient une touche E-commerce à leur site internet respectif. À la (dé)faveur de la crise sanitaire et dans un contexte d’activité dégradée dès la mi-mars 2020, une majorité de distributeurs en décoration et finitions ont attrapé le "virus" du drive-to-store, comme dans les autres filières du négoce Bâtiment.

Chez Tollens, la formule avait été baptisée “Comptoir Zéro Contact” ; chez Zolpan, c’était la mise en place du “Drive Pro Zéro Contact”. Un an plus tard, les projets des uns et des autres – un temps mis en stand-by à la suite du premier confinement, le temps de gérer les affaires courantes – sont d'ores et déjà ficelés peu ou prou. À l’image due concept PickUP by Sider, l’une des sept filiales commerciales du groupe bordelais Qérys, ou encore de Rexel France dans la capitale et en proche banlieue (voir aussi Zepros Négoce #26, Février-Mars 2021, enquête Focus en pages 24-27).

Fin février dernier, Zolpan annonçait avoir franchi un pas de plus dans le sens de la “transcanalité”. À Fréjus, dans le Var, l’enseigne a en effet dévoilé qu’« une Collect Box [était] déjà installée ». En cours de semaine dernière, c’est le point de vente de Limoges (Haute-Vienne) qui est entré dans la boucle de l’expérimentation avec des consignes automatiques et accessibles en libre-service.

Au même moment, c’est Cromology SAS qui a informé ses clients sur son profil LinkedIn que le système était implanté « dans [ses] magasins Tollens et Zolpan » pour mener des pilotes « à Fréjus et Limoges ». Dans un post succinct, le groupe précise seulement que les clients en compte peuvent « désormais retirer [leurs] commandes en toute sécurité 24h/24, 7j/7 » en prenant « RDV en magasin ou sur les sites e-commerce » des deux enseignes.

Cette double mécanique – l’une au format web-to-store, l’autre en version plus traditionnelle (commandes passées au comptoir, par téléphone ou mail) – fait dorénavant partie du quotidien d’une pléiade de chefs d’agence, de vendeuses/vendeurs comptoir et de magasiniers chez des négoces généralistes et multispécialistes. Pour l’instant, le fait restait encore peu coutumier parmi les professionnels de la filière Décoration & Finitions.

Plus pour bien longtemps ? Chez UGD par exemple, des adhérents sont depuis quelques années déjà “digital friendly” – à l’instar de l’occitan Séguret Décoration dont l’E-store est opérationnel à 100% depuis fin 2019. À l’automne 2016 déjà, Rémi Tourmente, le DG de Zolpan, confiait alors à la rédaction de Zepros Négoce qu’avec l’arrivée d’un directeur de la transformation digitale au sein de Cromology SAS, le groupe n’avait « jamais été aussi proche du déploiement d’une ambitieuse stratégie digitale ». Sur le terrain, les équipes de Zolpan et Tollens sont désormais, a priori, dans le “dur” de cette mutation 2.0.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet