Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Tout Faire : une assistance technique pour les CEE

Stéphane Vigliandi
Image

Fin septembre, le groupement d’indépendants a convié ses adhérents dans la capitale italienne pour son deuxième congrès annuel. Au programme, deux sujets majeurs : les RH et la gestion des talents, mais aussi un sujet plus technique autour de la loi Énergie-Climat.

Partager sur

Après Séville l’an dernier, c’est lors d’un week-end à Rome, les 20 et 21 septembre, que la centrale de Verdun a réuni 120 chefs d’entreprise adhérant au groupement pour « réfléchir ensemble aux différents leviers stratégiques » à actionner. Ce rendez-vous qui devient désormais “le” congrès annuel de Tout Faire, a fait évoluer sa formule par rapport à la première édition.

« Plutôt que de démultiplier les ateliers de travail, le format de l’événement a été resserré autour de deux sujets jugés prioritaires. Avec les adhérents présents qui représentaient environ 200 négoces et un peu plus de 50 % de l’activité de Tout Faire Matériaux et Tout Faire Bois, c’est un formidable lieu d’échanges, mais aussi d’inspirations pour la centrale et le conseil d’administration du groupement », argumente Éric Dreyer, le DG du Groupe Tout Faire.

Premier sujet abordé : les ressources humaines. « Comme dans de nombreuses autres filières, le négoce Bâtiment est confronté à des métiers en tension. Les débats ont permis d’échanger sur les “best practices” menées par les adhérents en matière de politique de fidélisation des collaborateurs, mais aussi sur les moyens pour séduire les jeunes talents, confie le dirigeant.

La centrale a déjà mis en place différents outils à disposition de nos membres comme le portail ToutFaire.fr et un page Facebook qui permettent, à chacun, de diffuser des offres d’emploi. Certains adhérents disposent, par exemple, de leur propre livret d’accueil lors de l’intégration d’un nouveau collaborateur. Il y aura peut-être lieu d’uniformiser cet outil. » D’autres sociétaires comme Cédric Fabien, PDG de Fabien Matériaux et vice-président de Tout Faire, n’hésitent pas à recourir à la vidéo pour promouvoir leur entreprise, mais aussi les métiers du négoce. « Des actions plus globales seront sans doute à mettre en place courant 2020 », estime Éric Dreyer.

Mieux valoriser les CEE

Second sujet de réflexion autour de l’évolution réglementaire liée à la loi Énergie-Climat que le Parlement a ratifiée le 27 septembre et la future Réglementation environnementale (RE 2020). En marge de l'intervention d’un représentant de l’Ademe, le but pour le groupement aura été d’« aider les adhérents à se saisir pleinement du levier que représentent les CEE pour dynamiser le segment de la rénovation énergétique, notamment les travaux d’isolation pour lutter contre les passoires thermiques », souligne le DG dont le groupe avait signé début avril la Charte FAIRE.

Le dossier est d'autant plus sensible que la réforme du CITE suscite un levier de boucliers dans la filière du Bâtiment... Pour la centrale, il s’agit d’un dossier dont les adhérents doivent « se saisir à bras le corps en disposant de toute l’information et de tous les éléments techniques ». Afin de faciliter ce travail, Tout Faire a présenté durant ce 2e congrès une plateforme d’assistance technique interne.

Entièrement dédiée à la performance énergétique, la structure va permettre de répondre à toutes les questions des collaborateurs sur le terrain afin de « mieux guider les choix des clients et des professionnels » dans les travaux à engager. Déjà formalisée lors du congrès de Séville, cette demande d’outils supplémentaires devrait être opérationnelle d’ici à la fin de l’année.

Rendez-vous lillois

Largement débattu l’an dernier, le projet d’une plateforme d’intermédiation entre clients professionnels et particuliers est toujours à l’étude. « Si tous les adhérents font depuis longtemps de l’intermédiation au quotidien dans leurs agences physiques, nous recherchons la (ou les) meilleure(s) façon(s) de structurer la démarche. Cela ne passera peut-être pas exclusivement par une solution du type application digitale », temporise Éric Dreyer.

Quant au déploiement du concept Co.Li.Se.E, le dispositif se met en place au rythme d’une dizaine de projets par an pour les zones libre-service. La centrale travaille actuellement à formaliser une version Co.Li.Se.E pour les salles d’exposition. Tous ces dossiers seront d’ailleurs largement évoqués lors du prochain Salon Tout Faire qui, pour la première fois depuis dix ans, ne se déroulera pas au Parc des expositions de Paris-Villepinte, mais au Grand Palais de Lille. Rendez-vous les 5 et 6 février 2020.

Image
Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire