Carrefour International du Bois : la filière retrouve la "confiance"

Grégoire Noble
Image
Carrefour International Bois Nantes 2024

La 17e édition du Carrefour International du Bois (CIB), événement organisé par Fibois Pays de la Loire et le Grand Port Maritime Nantes Saint-Nazaire, s'est déroulée du 28 au 30 mai à Nantes. 13 500 visiteurs, représentant près de 100 pays, ont arpenté les allées du salon et pu rencontrer 637 exposants issus de 40 pays. La surface d'exposition pour cette édition était de 12 500 m², en hausse de +28 % par rapport à 2022, avec pour la première fois l'utilisation du Hall XXL du Parc des Expositions de la Beaujoire. Afin d'améliorer le parcours visiteurs, les organisateurs avaient fait le choix de la sectorisation des univers : Parquets dans le Hall 1, Panneaux dans le Hall 2, Construction et Services dans le Grand Palais, Sciage, Forêt et Commerce dans le Hall XXL.

Partager sur

Le directeur du Carrefour, Nicolas Visier, résume cette édition par un seul mot : « confiance ». « Les professionnels étaient ravis de se retrouver, d’échanger avec leurs clients et prospects, mais ils repartent surtout sereins après 3 jours d’échanges riches. La profession peut avoir confiance en l’avenir de ce beau matériau qui est le nôtre et se projeter à moyen terme. C’était important, et même nécessaire, face à la conjoncture économique, les problématiques environnementales et la pression normative qui pèsent actuellement sur la filière », résume-t-il. Cette confiance de la filière bois française se nourrit aussi de la récente nomination d'un délégué interministériel à la forêt, au bois et à ses usages, en la personne de Jean-Michel Servant, et de la visite sur le salon nantais de Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. « C'est un signal que l'Etat prend conscience de l'importance de la filière bois », apprécie Jean Piveteau, président du CIB. Ce dernier a abordé trois thèmes, sources d'inquiétude pour la filière, avec le ministre. S'agissant des évolutions de la réglementation incendie, porteuse de risques pour le bois dans la construction, il invoque le soutien du ministère. Sur la REP PMCB, dont le niveau de contribution pourrait selon Jean Piveteau « affaiblir la compétitivité» du bois, il annonce «de bonnes nouvelles dans les semaines qui viennent ». Autre sujet abordé avec le ministre, le RDUE (Règlement contre la déforestation et la dégradation des forêts), avec une filière demandant « que les contraintes administratives soient bien appliquées au bon endroit ».

Le CIB 2024 s'est déroulé dans une conjoncture en amélioration pour le bois. Le second semestre 2023 a généré des « inquiétudes sur la consommation », rappelle Jean Piveteau, qui estime la baisse sur l'année à -10/-15 %. En ce printemps 2024, note-t-il, « la filière bois va plutôt bien. On est revenus à un maintien des volumes et on va repartir à la hausse. » Dans l'attente des chiffres, le président du Carrefour juge que face à la baisse générale de la construction, se ressent « un gain de parts de marché du bois ». Il met en avant la volonté des acteurs de davantage travailler en circuit court, qui profite à la filière française, et les investissements consentis dans le cadre de France Relance. « Des usines de lamellé collé et de CLT se sont construites, les scieries ont investi pour produire des composants plus aboutis », souligne Jean Piveteau, qui compte sur la deuxième tranche d’appels à projet dans le cadre du plan d’investissement du gouvernement France 2030 pour aller plus loin. « L'industrie française a fait 20 à 30 % du chemin, il nous faut aller conquérir ce manque sur les produits d'ingénierie, les produits finis », estime-t-il. « La filière bois prend sa juste place dans la société », conclut, confiant, le président du CIB, mettant en avant des tendances et solutions favorables au bois comme la digitalisation et l'industrialisation de l'acte de construire, le réemploi, l'agencement intérieur ou encore les isolants bois.

Grégoire Noble
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire