Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Quels travaux ont été les plus demandés en 2022 ?

Grégoire Noble
Image
ITE PSE graphité maison passive

Crise énergétique oblige, les travaux d’amélioration des logements sont en plein boom. Isolation des combles ou des murs ? Installations d’une PAC ou d’un poêle à granulés ? Tentation de l’autoconsommation photovoltaïque voire de la rénovation globale ? Hellio, l’un des spécialistes français du secteur, fait le point sur les interventions les plus couramment demandées en 2022.

Partager sur

En 2021, l’isolation des combles et de la toiture étaient la priorité des Français qui consultaient Hellio, loin devant le remplacement des systèmes de chauffage : 46 % contre 16 % pour les chaudières à gaz et 15 % pour les PAC. Mais la situation a changé, avec la hausse des prix de l’énergie, la disponibilité de certains matériaux ou équipements et l’évolution des dispositifs d’aides (MaPrimeRénov, CEE…). Le panorama des travaux effectués par l’entreprise en 2022 a donc lui aussi été bouleversé.

Et c’est l’isolation thermique par l’extérieur qui a été plébiscitée. Près de 28 % des ménages qui ont fait appel à Hellio ont choisi cette solution (contre moins de 13 % en 2021). En parallèle, l’isolation des combles a fortement reculé, passant sous la barre des 14 % en 2022. Cependant, en additionnant tous les types d’interventions d’isolation (murs, toitures, combles, planchers bas), le soin apporté à l’enveloppe demeure la première préoccupation des Français (42,5 %). « Une tendance saluée par Hellio – d’autant qu’elle intervient après une baisse de la prime énergie CEE pour l’isolation des murs intervenue le 1er mai 2022 – qui confirme l’importance des travaux d’isolation du logement avant d’envisager un changement de mode de chauffage ». Ces travaux arrivent en effet en deuxième position dans le palmarès (37 %). L’installation d’une pompe à chaleur air-eau prend de plus en plus de place sur ce segment (17 %, +2 points) tout comme les solutions biomasse (10 %, +3 points), au détriment du gaz naturel (10 %, -6 points). « Ces résultats sont probablement liés au bonus Coup de pouce Chauffage de 1000 € instauré en avril 2022 et à son aide bonifiée, le Coup de boost Fioul de 1000 à 1500 €, mis en place depuis octobre, en faveur des énergies renouvelables », note Hellio.

Image
palmarès Hellio travaux 2022

Troisième type d’installation demandée à Hellio, celle de panneaux solaires en toiture. Et là, c’est l’explosion face aux pénuries annoncées d’électricité et à la flambée des prix du courant. Ce type de chantier est passé de 2 % en 2021 à 12 % en 2023, et ce en dépit de l’absence d’aide ! Cet intérêt peut également être corrélée à l’adoption d’un véhicule électrique et à la mise en place d’une borne de recharge dans le garage (1 % des demandes). Enfin, l’idée de « rénovation globale » reposant sur différentes opérations simultanées afin de parvenir à un très haut degré d’efficacité énergétique, fait son chemin dans l’esprit des Français. Alors que l’an passé, elles n’étaient évoquées que par moins de 1 % des clients Hellio, elles ont bondi pour atteindre les 7,4 % en 2022.

Arthur Bernagaud, le directeur des solutions pour les particuliers d’Hellio, analyse : « Nos clients ont parfaitement compris les nouveaux enjeux de la rénovation énergétique. Thermiquement, il est bien plus cohérent de se poser d’abord la question de l’isolation avant celle du chauffage. On observe quand même une baisse titanesque des demandes d’isolation de combles. Le nombre de chantiers a baissé de 90 % en 2022 ». Pour autant, les Français ne se désintéressent pas de ce type de travaux et l'intérêt grandissant pour les rénovations globales donne de l'espoir quant à l'activité 2023 pour tout le secteur de l'amélioration énergétique des logements.

Grégoire Noble
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire