Haemmerlin automatise la palettisation de ses brouettes

Jérémy Becam
Image
Haemmerlin, ligne de production.

À Saverne, dans le Bas-Rhin, le fabricant français de brouettes, Haemmerlin, annonce avoir investi 600 000 € dans une première ligne automatisée de palettisation pour ses équipements de chantier sur son site de production.

Partager sur

Principal fabricant de brouettes en France, Haemmerlin poursuit l’optimisation de son outil industriel. La société, qui propose des équipements pour chantiers, a développé et installé une ligne de palettisation automatisée de brouettes livrées montées - un produit difficile à conditionner et expédier de par sa forme complexe - dans son usine de Saverne en Alsace.

Opérationnelle depuis mai 2024, la solution a nécessité un investissement de 600 000 euros. Initialement, les brouettes étaient superposées manuellement sur palette puis cerclées. Elles sont à présent emballées avec une surprotection carton autour de la palette, une feuille intermédiaire et une housse, afin de garantir une meilleure préservation des produits contre les chocs, les rayures, la poussière et les intempéries.

« Cette initiative s'inscrit dans une démarche d'amélioration continue menée par Haemmerlin pour optimiser chaque étape du processus logistique, de l'usine jusqu'au client final, et proposer des produits plus faciles à livrer et mieux présentés », explique Christian Pitisi, directeur du site de production Haemmerlin.

La dernière phase d’automatisation qui consiste en la pose de housses et de rétreints, est en cours. Elle devrait améliorer le temps de préparation des commandes.

Plus de volumes, mais aussi de sécurité

La réorganisation de la logistique et l’automatisation ont permis de soulager les salariés, d'augmenter la capacité de chargement des camions et de diminuer les risques de renversement pendant le transport.

« Sur cette ligne automatisée, nous avons conditionné et expédié plus de 4 000 livraisons en France depuis le début de l’année (sur la période du 01/01/2024 au 27/06/2024) et environ 1 000 à l’export. Cela représente un avantage considérable compte tenu de nos volumes annuels », ajoute Christian Pitisi, directeur du site de production Haemmerlin.

L'introduction de cette ligne automatisée a significativement réduit la manutention manuelle et éliminé le cerclage, minimisant ainsi les risques de chutes et de coupures lors du déconditionnement des palettes.

La dernière phase d’automatisation, qui consiste en la pose de housse et de rétreint, est en cours, et devrait améliorer le temps de préparation des commandes. « L’avancée majeure de cette opération permet à nos salariés de ne plus porter des charges lourdes au quotidien. C'est un pas de plus vers une amélioration continue des conditions de travail, mettant en avant notre engagement pour la sécurité des opérateurs et l'efficacité », conclut Christian Pitisi.

Jérémy Becam
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire