Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Protecthoms dévoile ses grands chantiers 2023

Stéphane Vigliandi
Image
Marie-Pierre Marchand et l'équipe Achats.

Racheté par le groupe Grand Comptoir mi-2021, le distributeur multispécialiste en EPI entend poursuivre son plan de développement « méthodiquement ». Au programme de l’exercice 2023 : investissements, recrutement, croissance organique et édition de son troisième rapport RSSEE (responsabilité sociale, sociétale, environnementale et économique).

Partager sur

Si la RSSEE reste au cœur de sa politique, le spécialiste en EPI premium qui célèbre cette année ses trente ans, a identifié quatre leviers stratégiques et prévoit « une croissance à deux chiffres en 2023 », selon Marie-Pierre Marchand, la présidente de l’enseigne depuis fin 2021. D’abord, la filiale du groupe Grand Comptoir continue d’investir pour améliorer la productivité au sein de ses douze services intégrés tels que la broderie ou la sérigraphie des vêtements de travail.

Ensuite, avec le recrutement d’un nouveau responsable, l’évolution du système d’information est aussi budgétée pour moderniser et simplifier la gestion des approvisionnements (23 000 références) et des datas. Le but : s’appuyer sur une solution PIM d’ici à la fin de cette année.

Le marché français des EPI est évalué actuellement à environ 1,5 Md€ pour une croissance moyenne de +2 % à +3 % par an selon le Synamap.

Dans le cadre de sa politique du « bien-distribuer » et pour « renforcer la chaîne de valeur équitable », la charte de labellisation déployée par Protecthoms a déjà été signée par 154 fournisseurs. La démarche devrait se déployer « plus encore » auprès de tous les partenaires en 2023. Fille de Laurent Lairy, le fondateur de l’enseigne, Audrey Lairy a d’ailleurs rejoint le siège social de la société basée à Château-Gontier (Mayenne) au poste de directrice Qualité et RSE.

Quatrième levier : la croissance organique. Le réseau s’est doté de deux sites supplémentaires depuis la rentrée 2022. Tout d’abord en septembre dernier à Colmar (Haut-Rhin). Dans le Grand-Est, il s’agit de son second point de vente après une ouverture à Metz (Moselle) courant 2009. Ensuite à Nantes au début du printemps. À terme, la volonté de l’enseigne est de couvrir tout le territoire. Dans le viseur du distributeur ? « Renforcer une offre différenciante pour tous ses clients », assure-t-il.

Protecthoms en bref

• 45,5 M€ de chiffre d’affaires en 2022 vs 43,7 M€ en 2021.

• 16 points de vente en France (intégrés et franchise) dont 1 site à La Réunion et 1 en Belgique.

• Environ 200 salarié.e.s

15 000 clients actifs.

• 23 000 références et 15 000 m² de stockage.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire