Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Reevolt, une application pour récompenser les économies d’énergie

Jean-Sébastien Thomas
Image
reevolt

Deux Charentais ont créé Reevolt, une application qui devrait permettre aux particuliers de valoriser en euros leurs économies d’énergie. Elle s'adressera également aux professionnels dans leur démarche de sensibilisation aux économies d'énergie. 

Partager sur

Rendre la sobriété énergétique « fun », c’est le mot d’ordre de Kapsule, une start-up créée par Charlène de Cia et Kévin Sala. Aujourd’hui, ce couple d’ingénieurs travaillant chez Naval Group, à côté d’Angoulême, est sur le point de lancer Reevolt. Cette application gratuite, qui sera disponible en téléchargement dans les “stores” à partir de fin avril, va récompenser les particuliers qui réaliseront des économies d’énergie. « L’idée est venue en constatant que l’électricité produite par nos panneaux solaires était en grande partie perdue puisque nous n’étions pas présents dans la journée », rappelle Charlène de Cia qui poursuit : « Nous avons d’abord cherché et sélectionné des composants intelligents, comme des programmateurs, des détecteurs de présence... Seul problème, ils réagissaient tous indépendamment les uns des autres. Nous avons donc développé une intelligence artificielle, baptisée VoltR, qui les commandent et les déclenchent au moment le plus favorable en fonction des besoins et de la production solaire ».

Préférant la carotte à la morale, cette application va, en parallèle, permettre de générer de l’argent, en plus des économies d’énergie réalisées. En effet, chaque fois que la consommation électrique d’un logement sera inférieure à celle enregistrée la veille, le ménage verra alors sa cagnotte en ligne augmenter. « Ça peut aller jusqu’à une centaine d’euros par an », se félicite la cheffe d’entreprise. Les sommes collectées pourront ensuite être dépensées dans une des 140 enseignes partenaires de Kapsule. Mais, l’application s’adresse également aux ménages qui n’ont pas de PV ou qui ne souhaitent pas s’équiper de composants intelligents. « Il suffira de la connecter à son compteur Linky et de faire des économies d’électricité pour remplir sa cagnotte », annonce l’ingénieure.

Pour vivre, la start-up pourra compter à la fois sur la vente de composants dans lesquels sera incluse son IA mais également sur des services aux professionnels. « Moyennement un abonnement, nous les accompagnerons dans leur démarche de sensibilisation aux économies d’énergie. Ainsi, nous pourrons équiper les sites avec nos composants intelligents, et les salariés, au même titre que les particuliers, bénéficieront d’une cagnotte », conclut Charlène de Cia qui annonce que le service au professionnel ne sera pas opérationnel avant l’année prochaine.

Pour mettre au point son programme, les deux ingénieurs ont déjà engagé 100 000 € en fonds propres ainsi que 40 000 € de subventions de la part de BPIfrance et de l’agglomération d’Angoulême.

Jean-Sébastien Thomas
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire