Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee
Sponsorisé par Bricoman

Voici votre artisan électricien préféré, mais qui est-il vraiment ?

Denis Gentile
Image

Connaissez-vous le point commun entre Cédric Prats dit le «7ème artisan », Jean-Bernard Melet surnommé le « Nelson Mandela » du bâtiment et Nicolas Paul , mieux connu sous le gimmick de « votre artisan électricien préféré » ?

Partager sur

Il y en a plusieurs. D’abord, nous les avons tous interviewés, et aujourd’hui c’est au tour de Nicolas. Ensuite, ils travaillent dans le milieu du bâtiment et ils ont une forte présence sur les réseaux sociaux. Mais surtout, regardez-les dans leurs vidéos, ce sont des professionnels de bonne humeur. Et ça fait toute la différence !

Nicolas, peux-tu te présenter ?

« Je suis Nicolas Paul, artisan électricien, on me connaît aussi sous le nom de « votre artisan électricien préféré ». Je travaille dans le neuf et la rénovation. Je suis aussi spécialisé dans tout ce qui est solutions connectées. Je suis installé depuis deux ans. »

Dans tes profils sur les réseaux sociaux, plusieurs termes attirent l’attention. Le premier sonne comme une exigence : « la qualité à votre portée », qu’est-ce que cela signifie ?

« Je propose toujours à mes clients du matériel de qualité. Je n’installe jamais du matériel premier prix ou bas de gamme. Je suis notamment partenaire des marques Legrand, Schneider Electric , Atlantic, et je privilégie les marques françaises, car elles sont justement réputées pour leur qualité. »

D’ailleurs, valoriser la fabrication française , c’est aussi l’un des objectifs de Bricoman.

Le deuxième terme qui saute aux yeux, c’est quand tu te présentes comme un « Artisan électricien, solutions connectées ». Alors, fatalement ce « connecté » m’interpelle. Peux-tu l’expliquer ?

« Solutions connectées, c’est un terme générique qui comprend la domotique et les objets connectés. Ce sont des produits que j’adore et que j’installe souvent. Ils font gagner en confort, en économies d’énergie (voir la vidéo ci-contre). C’est ma valeur ajoutée dans mon travail. Peu d’artisans électriciens aujourd’hui proposent ces solutions. »

Image

Le troisième terme est une expression « Votre artisan électricien préféré éclaire vos vies ». Est-ce que dans ton métier le côté humain est aussi important que le côté technique ?

« Oui, le côté humain est important. Je fais ce métier aussi parce que j’aime les gens, j’aime mes clients, et j’ai envie de leur apporter le meilleur service possible. J’ai beaucoup sympathisé avec certains d’entre eux, certains sont devenus des « potes ». La plupart de mes partenaires sont aussi devenus des amis. C’est un réel plus de créer ces liens. »

Est-ce que les réseaux sociaux te permettent de développer ta réputation « d’artisan préféré » ?

« Bien sûr, les réseaux sociaux me permettent de développer mon e-réputation, et mon business. Si je suis sur les réseaux sociaux, ce n’est pas en tant qu’influenceur, mais bien pour développer le business de mon entreprise. Forcément, le petit gimmick de « votre artisan préféré » reste dans la mémoire et dans les conversations. Comme ça, on se souvient de moi. »

Image

Justement, si tu devais ne donner qu’un seul conseil aux artisans pour utiliser efficacement les réseaux sociaux, quel serait-il ?

« J’avoue qu’au départ, je n’y connaissais rien, donc je me suis formé. Notamment sur LinkedIn, il faut en connaître les codes. Sur Facebook, je l’utilise, mais ce n’est pas trop mon truc. Instagram, ça vient doucement. Je fais de plus en plus de visuels pour pouvoir les poster. Sur YouTube, j’ai ma chaîne « l’électricien artisan préféré », ça me donne de la visibilité, mais surtout ça plaît aux clients, ça les rassure et ils ont donc plus confiance en moi. C’est la mécanique des réseaux sociaux. »

Peux-tu nous raconter quelque chose de ton histoire ? Comment un beau matin as-tu décidé que tu serais électricien ?

« J’aimais bien bricoler. J’ai fait une reconversion professionnelle. J’étais technicien, mais pas dans le bâtiment, même si j’ai quand même mon Bac Pro Electrotechnique et mon CAP d’électricien. J’ai dû faire des formations pour me remettre au niveau, notamment en ce qui concerne les normes, et aussi sur la domotique. »

Quand on lit des interviews de musiciens, par exemple (et ça fait le lien avec l’aspect « électrique ») un guitariste, on lui pose des questions sur son matériel et il est intarissable sur les guitares et les amplis qu’il utilise. Plus rarement, on pose la question aux artisans. Je me demandais donc quand tu vas chez Bricoman, quelles sont les marques et quels sont les produits que tu préfères ? Comme tu l’as dit précédemment la qualité, c’est utiliser des produits performants, fiables et plutôt de fabrication française.

Image

« Je suis très attaché au fait de travailler avec du bon matériel. Pour moi, un bon artisan ne doit travailler qu’avec du bon matériel. Je déteste utiliser du matos bas de gamme qui va ensuite se casser et me casser la tête sur un chantier. Je préfère attendre d’avoir le budget pour acheter du haut de gamme. Dans ma communication, j’insiste sur cet aspect « la qualité à votre portée » alors si j’arrive sur un chantier avec du matériel premier prix, c’est pas sérieux, non ? »

Nicolas, je vais aller dans ton sens. Et c’est un conseil qu’on peut donner à tous les artisans : « faites ce que vous dîtes ». Ne croyez pas qu’on peut tout raconter sur les réseaux sociaux et se fabriquer une fausse réputation. Les clients vont s’en rendre compte et ils ne vont pas se gêner de le dire dans leurs commentaires. C’est le meilleur moyen d’écorcher, pour ne pas dire de détruire, sa réputation.

Quelles sont les marques préférées de l’artisan électricien préféré ?

« J’aime beaucoup les produits Bosch. J’utilise énormément les marques Milwaukee, Knipex pour l’outillage à main, AEG aussi fait bien le job dans un excellent rapport qualité/prix. »

Image

Dans mes articles, je donne des conseils aux artisans pour communiquer sur les réseaux sociaux, l’un d’entre eux est
« si vous voulez qu’on s’intéresse à vous alors, intéressez-vous d’abord aux autres ». Par exemple, c’est à l’initiative de
Bricoman que cette rubrique a été créée. Quels autres professionnels du bâtiment (artisan, société, influenceur, marque…) aurais-tu envie de mettre en avant ?

« Complètement d’accord, je le répète aussi souvent sur les réseaux sociaux si tu veux qu’on s’intéresse à toi alors, il faut d’abord s’intéresser aux autres ». Si l’on veut de l’interaction, c’est nécessaire. Je commente énormément de publications sur les réseaux sociaux, je donne mon avis (que ça intéresse ou pas !) et ça me permet en retour d’avoir beaucoup de commentaires sur mes publications. 

J’ai beaucoup de contact avec les plaquistes, avec d’autres électriciens, avec les peintres, avec les plombiers, avec tous les corps de métier du second œuvre. J’apprécie aussi des influenceurs comme LJVS (275 000 abonnés sur YouTube), Eric le Carreleur (104 000 abonnés sur YouTube), Taka Yaka (162 000 abonnés sur YouTube), Johsurlecaro (11700 abonnés sur Instagram), Rudo Aga (20400 abonnés sur Instagram) et bien d’autres. Ce ne sont que des pointures dans le BTP et ils m’inspirent aussi quand je fais mes vidéos. »

Image

Dernière question : si tu étais un outil du bâtiment appliqué à la stratégie digitale, tu serais ?

Si j’étais un outil, je serais ma pince multifonctions Knipex, parce que dans le digital, c’est un peu comme dans le bâtiment quand on est artisan, il faut être multitâche, multifonction, il faut savoir faire plusieurs choses en même temps. Quand on veut développer sa stratégie digitale, au départ on le fait soi-même tout seul dans son coin, donc il faut être vidéaste, monteur, scénariste, trouver des idées pour ses vidéos. Avec le bon outil, on n’y arrive plus facilement.

Comme nous le disions en introduction, Nicolas est un artisan de bonne humeur. Avec Cédric Prats (en photo avec Nicolas ci-dessus), ils vous donnent rendez-vous très bientôt sur la page Bricoman de Zepros pour de nouvelles aventures. À ne pas manquer, prochainement.

Denis Gentile
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire