Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

HoloSolis et l'IPVF développent ensemble le solaire du futur

Jérémy Becam
Image
Holosolis

Holosolis s’associe à l’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France (IPVF) pour le développement de cellules solaires tandem pérovskite-silicium à deux terminaux (2T)

Partager sur

Engagée dans la construction de la plus grande usine européenne de panneaux photovoltaïques, à Hambach en Moselle, dont le lancement de la production est prévu en 2025, HoloSolis annonce un partenariat de R&D avec l'Institut Photovoltaïque d'Île-de-France (IPVF), un des acteurs de référence pour les technologies en couches minces à base de pérovskite. Celles-ci suscitent, depuis 10 ans, une intense émulation au sein de la communauté de recherche mondiale, et l'émergence d'un écosystème complet, associant grands groupes, startups, laboratoires, clusters et investisseurs. 

L’association du pérovskite au silicium fait la promesse de gains d’efficacité en rupture avec les technologies actuelles du solaire photovoltaïque. Ainsi, ce « tandem » affiche en laboratoire une efficacité énergétique record de 32% alors qu’elle est de 26.7% pour les cellules silicium. « Le partenariat entre HoloSolis et l'IPVF porte, précisément, sur le développement de la cellule silicium-pérovskite à deux terminaux (dite 2T). Entre autres champs d'application, il vise à « dérisquer » la nouvelle technologie, en améliorant la stabilité et la tenue de la pérovskite dans l'empilement de couches minces. Un préalable indispensable à une production à grande échelle », explique Jan Jacob Boom-Wichers, le président d'HoloSolis.

Mettre en orbite le tandem silicum-pérovskite

« Nous accompagnons HoloSolis dans la construction d'une trajectoire technologique différenciante : trouver le bon process de fabrication, la bonne équation économique et le bon timing pour la mise en orbite du tandem silicium-pérovskite. Sur un marché photovoltaïque marqué par une innovation permanente, une concurrence mondiale acharnée et une pression constante sur les coûts de production, l'anticipation des technologies et l'organisation de leur montée en puissance revêtent une importance décisive », explique Roch Drozdowski-Strehl, directeur général de l'IPVF. 

Dans cette perspective, HoloSolis conçoit la Gigafactory de Hambach dans une architecture modulaire, extensible, où pourront s’insérer des nouvelles chaines de production et des extensions de lignes, adaptées à des technologies de rupture telles que les technologies tandem silicium-pérovskite HoloSolis se positionne en pièce maîtresse de la reconquête du solaire par l'industrie européenne, sur un marché aujourd'hui écrasé par la Chine, qui fournit 95% des panneaux photovoltaïques installés en Europe. En plein régime, à partir de 2027, la méga-usine mosellane emploiera 1700 salariés et produira chaque année 10 millions de panneaux photovoltaïques, soit l'équivalent des besoins énergétiques d'un million de foyers. Sa capacité de production s'élèvera à 5 gigawatts (GW) par an. 

A titre de comparaison, la plus grande usine européenne de production de panneaux solaires, à Catane en Italie, devrait atteindre une capacité de 3 GW en 2024.

 

Jérémy Becam
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire