Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

[Santé des artisans] Toujours passionnés mais toujours plus stressés, selon Artisanté 2023

Marie-Laure Barriera
Image
artisan Bâtiment chantier

Depuis 10 ans, la Capeb ausculte la santé des chefs d’entreprises du Bâtiment à travers une enquête menée avec l’IRIS-ST et la CNATP. Pour cette nouvelle édition, le contexte a profondément changé par rapport aux études précédentes, avec notamment côté conjoncture la chute confirmée en 2023 de la construction neuve. Quelles sont les conséquences sur l’état de santé, les conditions de travail et le moral des artisans ?

 

Partager sur

Parmi les points marquants, l’enquête Artisanté 2024 révèle que le rythme de travail s’est élevé et intensifié. 55% des sondés dépassent le nombre de 50 heures de travail hebdomadaire, 48% déclarent travailler même le week-end et 60% des personnes interrogées admettent rester connectées à leurs e-mails quotidiennement pendant leurs congés. Un rythme qui s’est intensifié en particulier par la charge administrative devenu un poids prépondérant de leur tâche quotidienne. Pour 42% des répondants cette charge administrative est cité d’ailleurs comme source de stress. « Dans ce contexte, les « Rencontres de la simplification » et la perspective de la loi de simplification attendue en juin revêtent une importance cruciale. » rappelle la Capeb.

En 2023, alors que l’activité du neuf a chuté et que la rénovation a décéléré sur le deuxième semestre, logiquement seulement 38% des chefs d'entreprise interrogés se disent optimistes face à l’avenir. En hausse par rapport aux éditions précédentes, 452 répondants déclarent la pérennité de leur entreprise menacée. Chiffre marquant également car inédit avec une hausse de 8 points, la part des répondants indiquant avoir été en difficulté psychique (anxiété, dépression, épuisement professionnel).

Mais fait ressortir la confédération des artisans, en dépit d’une pression accrue, les dirigeants d’entreprises artisanales demeurent toujours fiers de leur profession et 86 % d’entre eux « se déclarent épanouis dans leur métier ». La Capeb conclut ainsi : « la passion du métier est un élément constitutif et caractéristique des métiers de l’artisanat ».

« Ce baromètre révèle les répercussions de la dégradation de la situation économique sur la santé des artisans. Les carnets de commande tardent à se remplir par suite d’un marché du neuf en très forte chute avec des transactions immobilières en baisse, une activité en rénovation globalement atone, autant de facteurs qui expliquent ce moral en baisse. Nous espérons que la révision majeure du dispositif MaPrimeRénov obtenue par la Capeb, qui va nécessairement contribuer à relancer l’activité, ait un impact positif sur leur moral. Nous attendons également beaucoup des mesures de simplification attendues suite aux Rencontres de la Simplification auxquelles nous avons largement contribué. Les propositions que nous avons formulées sont, en effet, à même de réduire la charge administrative pesant sur les chefs d'entreprise, fortement dénoncée dans ce baromètre. », Jean-Christophe Repon, président de la Capeb
 

Image
Graphe état d'esprit artisan
Image
Graphe cause Stress Artisan
Image
Graphe demande d'accompagnement
Marie-Laure Barriera
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire