[Anti-effraction] Les Français plutôt bien équipés, mais (beaucoup) de pédagogie à faire

Stéphane Vigliandi
Image
Baromètre A2P 2022

Pour la première fois depuis sa création en 1985 par le Centre de prévention et de protection (CNPP), la marque Assurance Protection Prévention (A2P) vient de publier son premier baromètre de la protection contre les cambriolages. Alors que seuls 20 % des ménages sondés estiment avoir équipé leur logement de dispositifs « très efficaces », les Français jugent ne pas être suffisamment informés sur les solutions de sécurité et anti-effraction.

Partager sur

L’an dernier, la France de l’insécurité et de la délinquance s’est un peu assagie. Selon une première photographie prise par le ministère de l’Intérieur en janvier 2022, cinq grands territoires (Hauts-de-France, Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, une partie de l’arc Atlantique et de l’Occitanie) ont même enregistré une érosion des cambriolages entre 2020 – année où le phénomène avait fortement régressé (à -20 %) en raison des deux confinements sanitaires – et 2021.

C’est dans ce contexte que les experts de la certification A2P ont dévoilé en fin de semaine dernière les résultats du premier “Baromètre A2P de la protection contre les cambriolages”*. But recherché ? Évaluer le sentiment des ménages face au phénomènes, leur taux d’équipement de solutions ad hoc et leur niveau de connaissance des certifications et labels existants sur le marché.
* Méthodologie : sondage réalisé du 22 au 25/02/2022 par Kantar auprès de 1 010 répondants âgés de 18 et plus.
 

En 2021, les services de police et de gendarmerie ont enregistré 190 300 cambriolages de logements (résidences principales et secondaires) : un chiffre stable vs 2020 (-20 %) après l’accalmie de 2019 (0 %) et de 2018 (-7 %), mais +2 % en 2017.
(Source : InterStats, enquête janvier 2022)

Image
Etude Interstat 2022 - Taux de cambriolages 2020-2021 par département

Niveau d’équipement insuffisant

En 2021 la marque du groupe CNPP avait déjà mené une vaste campagne nationale d’information et de sensibilisation auprès des professionnels du secteur, mais aussi des particuliers. Avec un discours que l’A2P jugeait « structuré, fédérateur et vulgarisateur ».

Seconde étape avec la propre photographie réalisée par A2P. En dévoilant les principaux indicateurs du baromètre le 21 avril, Anne-Karine Bigot, la directrice marketing et communication du CNPP, a mis en exergue que « quatre Français sur dix pensent que leur logement n’est pas suffisamment protégé contre les cambriolages ».

D’ailleurs plus de sept sondés sur dix estiment que les effractions et cambriolages sont plus fréquents qu’auparavant. Selon A2P, 64 % des effractions constatées en 2021 se sont opérées par la porte, notamment pour les appartements. Avec « un temps moyen de… 1,18 seconde nécessaire à un malfaiteur pour ouvrir une porte standard à l’aide d’un simple tournevis ». Les autres points d’accès sont, dans l’ordre, la fenêtre en rez-de-chaussée, les balcons à l’étage, le garage, la terrasse et enfin le toit.

Paradoxes

« Après une tentative ou un cambriolage, 56 % des victimes ont installé ou fait installer un équipement pour protéger leur domicile en grande majorité (84 %) de leur propre initiative et 16 % sur les conseils de leur assureur, constate l’A2P. Si la porte blindée avec une note moyenne de 7,5/10 est jugée l’équipement de sécurité le plus efficace devant l’alarme. Seulement 15 % des Français en sont dotés » - avec des niveaux d’équipements plus élevés chez les propriétaires que les locataires. Un vrai paradoxe alors que huit ménages sur dix considèrent que « les certifications ou labels des équipements sont importants ».

Ce constat fait dire en substance à Fabrice Galland, le président de l’Uniq (Union nationale des industries de la quincaillerie) que les professionnels du secteur restent pour les ménages une source d’information importante pour sécuriser leur logement : les installateurs de systèmes d’alarme ou de télésurveillance (48 % des réponses) et serruriers dont de plus en plus adhérent à un réseau agréé d’une marque (21 %) quand les menuisiers ne pointent qu’à 9 %.

Trois quarts des ménages disposent d’au moins une solution de sécurité pour protéger leur logement. Dans le Top 3 : la serrure multipoint, les volets électriques et la présence d’un… chien. Ensuite, l’alarme sonore avec sirène, le détecteur de mouvement et/ou la caméra de vidéosurveillance.
(Source : Baromètre A2P 2022)

Baromètre A2P 2022 • Principaux chiffres

Image
Baromètre A2P 2022
Image
Baromètre A2P 2022
Image
Baromètre A2P 2022
Image
Baromètre A2P 2022
Image
Baromètre A2P 2022

MÉMO • À propos de l’A2P

Crée en 1985 par France Assureurs et délivrée par le CNPP, la marque Assurance Protection Prévention (A2P) contrôle et certifie les systèmes de sécurité entre autres contre les effractions et cambriolages.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire