[Rachat] Le breton MGT Menuiseries Bois chez Atlantem d’ici à fin août 2022

Stéphane Vigliandi
Image
Atlantem - Atelier de production

Basée dans le Morbihan, la filiale menuiserie du groupe Hérige vient d’annoncer être entrée en négociations exclusives pour la reprise de MGT Menuiseries Bois : un fabricant morbihannais positionné sur le segment haut de gamme des portes et fenêtres en bois.

Partager sur

Tout comme sa filiale béton Edycem, le groupe Hérige continue de consolider ses actifs sur le marché de la baie. Cinq mois après avoir mis la main sur le provençal Activence et ses quelque 9,4 M€ de chiffre d’affaires, le groupe familial s’apprête à racheter le fabricant breton MGT Menuiseries Bois. Si l’opération aboutit, ce serait près de 17 M€ de chiffres d’affaires additionnels qu’engrangerait le repreneur.

Dans un communiqué diffusé ce 26 juillet, la société familiale de L’Herbergement, en Vendée, a indiqué être « en négociation exclusive pour l’acquisition de MGT Menuiseries Bois » : une opération de croissance externe menée pour le compte d’Atlantem. Ce serait donc entre “voisins” que s’effectuerait la transaction.

Installée près de Pontivy, dans le Morbihan, la filiale Atlantem disposerait alors d’une dixième unité de production localisée à Guillac (56) et distante d’à peine cinquante kilomètres de son siège social. Fondée en 1977 et reprise en 2004 par l’actuel président Éric Langlais, MGT Menuiseries Bois est positionnée sur le segment premium des portes et fenêtres en bois.

« Ce projet permettrait au groupe de se renforcer dans notre ambition de réduction de notre empreinte carbone à travers les métiers du bois dont les perspectives de croissance seront portées par la RE 2020. »
Benoît Hennaut, président du directoire d’Hérige (communiqué du 26/07/2022)
 

Dans la foulée du Grenelle de l’environnement de 2009, la PME avait injecté en 2011 une enveloppe de 5 M€ pour ériger de nouveaux bâtiments et acquérir de nouveaux équipements en vue de doubler ses capacités de production en cinq ans (environ 8 000 pièces produites en 2016), expliquait alors son dirigeant au magazine Bretagne Économique.

Signataire de la charte de qualité “Menuiseries 21”, l’entreprise de 45 salariés dispose d’une usine intégrée de 13 600 m² et revendique un chiffre d’affaires de l’ordre de 7 M€ (environ 3,5 M€ en 2011 et 4 M€ en 2016). Selon le repreneur, ce rachat lui « permettrait […] d’accroître significativement ses capacités de production afin de répondre à un marché du bois porteur dans le cadre de de la décarbonation des bâtiments, de la mise en œuvre de la RE 2020 et de la dynamique de [sa] gamme AM-X ». Après consultation des instances représentatives du personnel, le dossier pourrait être bouclé « au plus tard fin août 2022 », estime la direction d’Hérige.

Le marché français des fenêtres en 2021

• +8 % en volume vs 2020 soit près de 11 millions d’unités installées : un niveau record jamais atteint depuis… 2009.

• +20 % en valeur vs 2020 dans un contexte de forts tensions sur les coûts (matières premières, composants, énergie, masse salariale). Poussée inflationniste et tensions sur les approvisionnements pour certains matériaux : une situation « renforcée depuis fin février 2022 par la guerre en Ukraine ».
(Source : TBC Innovations, étude de mars 2022)

Image
Atlantem Industries - Implantation des usines et bases logistiques

Atlantem • Chiffres-clés

• 102,7 M€ de chiffre d’affaires au S1 2022165,7 M€ en 2021 vs 131,8 M€ en 2020 et 140,5 M€ en 2019

• 9 usines dont 3 sites pour les menuiseries PVC, 1 site pour les menuiseries bois, 1 site pour les menuiseries mixtes, 1 site pour les menuiseries en aluminium, 2 site pour les volets roulants et 1 site pour les portails et portes de garage

• 3 plateformes logistiques principales à Saint-Sauveur-des-Landes (35), Toulouse (31) et La Talaudière (42)

• 3 plateformes secondaires à Pontivy (56), Boué (02) et Maizières (10)

Environ 900 salarié.e.s
(Source : Atlantem)

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire