Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Castoclés : l’appli de Casto’ qui va (bientôt) “chasser” sur les terres du négoce Quofi ?

Stéphane Vigliandi
Image

Sur le front des services, Castorama poursuit sa transformation digitale et phygitale. Cette fois-ci, l’enseigne de bricolage lance Castoclés : un dispositif de reproduction digitalisée des clés et badges.

Partager sur

EN PHOTO • Sur le principe de l’appli Shazam, le service Castoclés – codéveloppé avec la start-up française SecurKeys – permet de reconnaître et reproduire de façon « sécurisée » et « anonymisée », les clés et badges. En France, environ 15 000 modèles de clés sont répertoriés. Avec près de 33 millions de clés dupliquées par an, le marché français représenterait environ 1 Md€ de chiffre d'affaires.

Depuis plusieurs mois, le n°2 français de la distribution Bricolage promet à ses clients de leur « permettre d’effectuer chaque étape de leur parcours d’achat de manière fluide, en ligne ou en magasin ». En un peu plus d’un an, les initiatives se sont multipliées face au frère ennemi Leroy Merlin.

À commencer par son nouveau concept urbain de proximité Casto’Solférino dévoilé fin 2020 à Lille. Ce format Casto devrait être suivi de deux ouvertures prochaines en région parisienne : à Levallois-Perret (92) et aux Lilas (93). Mi-2021, le distributeur nordiste adoptait la nouvelle base-line “Changer nous fait avancer”.

Au cours du printemps, il déployait cette fois-ci Castorama Location Véhicule : une nouvelle appli mobile pour louer des véhicules utilitaires en libre-service. Courant octobre, il a dégainé la webapp “Hello Casto”. Conçu avec l’agence digitale Razorfish (filiale de Publicis), cet assistant vocal se destine à accompagner les bricoleurs durant leurs travaux en leur permettant de consulter les vidéos et tutoriels pédagogiques de l’enseigne, et qui sont pilotés par la voix.

« Nous avons écouté 44 000 forums de bricolage pour repérer les attentes. De là, nous avons convenu qu’il fallait du vocal associé à de la vidéo, car les utilisateurs ont aussi besoin de se renseigner avant de commencer leurs travaux », confiait mi-octobre Stephany Niogret, directrice associée chez Razorfish France, à La Revue du Digital.

Dans la foulée, l’enseigne de Kingfisher France a mis en place “Casto & Vous” : une communauté interactive participative pour « renforcer la culture clients » auprès des porteurs de sa carte de fidélité Castorama. Nouvelle effet d’annonce ce 13 décembre avec le lancement d’« un nouveau service 100 % digital, rapide et sécurisé de reproduction de clés et de badges ».

Baptisé Castoclés, cette appli mobile a été développé en association avec SecurKeys : une start-up basée à Rouen et spécialisée dans les services de garde et de livraison de doubles de clés. Dans son communiqué, Castorama explique que son nouveau service « permet aux clients de dupliquer leurs clés et leurs badges directement depuis leur mobile ».

Temps de livraison annoncé : 48 heures pour un modèle de clé standard. Castoclés prend aussi en charge la reproduction de clés de sécurité à trous, de haute sécurité avec carte de propriété et de badges Vigik d’immeubles.

Le service digital s’appuie sur la technologie VITT (pour “Visual identification & translation technology”) à partir de laquelle SecurKeys a développé et brevetée SecurClés : son application gratuite sous iOS ou Androïd.

Concrètement, l’appli Castoclés utilise les mêmes protocoles que SecurClés. Elle identifie toutes les caractéristiques techniques des clés à refaire : le modèle, le code de sécurité (le panneton) et la marque. Toutes les données sont ensuite transmises au fabriquant de la clé. Pour reproduire un badge, la simple prise de photos recto-verso du modèle ne suffit pas. Une fois connectée à l’appli, le client pose le badge au dos de son smartphone qui, via la technologie NFC, scanne et capte les données utiles pour la duplication.

« Afin de garantir la sécurité du client, le service et le paiement en ligne sont 100 % anonymisés grâce à une procédure unique d’authentification et de traçabilité par huissier », précise Castorama dans son communiqué. Sur son site internet, Castorama revendique que « 99,6 % de nos clés fonctionnent » ; toutes les reproductions de clés et de badges étant « garanties 10 ans ». Face aux enseignes concurrentes du Bricolage ne proposant pour l’instant que des services traditionnels de clés minutes, Castorama prend une longueur d’avance.

SecurClés (aussi) en version Pro

Concrètement, l’appli Castoclés utilise les mêmes protocoles que SecurClés. Elle identifie toutes les caractéristiques techniques des clés à refaire : le modèle, le code de sécurité (le panneton) et la marque. Toutes les données sont ensuite transmises au fabriquant de la clé. Pour reproduire un badge, la simple prise de photos recto-verso du modèle ne suffit pas. Une fois connectée à l’appli, le client pose le badge au dos de son smartphone qui, via la technologie NFC, scanne et capte les données utiles pour la duplication.

« Afin de garantir la sécurité du client, le service et le paiement en ligne sont 100 % anonymisés grâce à une procédure unique d’authentification et de traçabilité par huissier », précise Castorama dans son communiqué. Sur son site internet, Castorama revendique que « 99,6 % de nos clés fonctionnent » ; toutes les reproductions de clés et de badges étant « garanties dix ans ». Face aux enseignes concurrentes du Bricolage ne proposant pour l’instant que des services traditionnels de clés minutes, Castorama prend une longueur d’avance.

Seul bémol peut-être ? Que Castoclés ne connaisse pas les mêmes débuts... chaotiques que Castorama Location Véhicule. Depuis son lancement en avril dernier, cette appli a plutôt été mal notée. Avec un scoring de 2,5/5 en termes d’avis clients. Reste aussi à savoir si le distributeur n’ambitionne pas d’aller un peu plus loin dans le domaine de la reproduction digitale de clés et serrures.

Présentée au salon VivaTech mi-juin 2021, la solution de SecurKeys se déploie aussi en version professionnelle : SecurClés Pro « spécialement pensé pour les professionnels de l’immobilier », selon la start-up, afin de digitaliser leurs traditionnelles armoires à clés. Une version qui pourrait donner des idées à Castorama pour décliner un Castoclés Pro ? Et pourquoi pas se diriger, à terme, vers un service digital d’organigrammes de gestion de clés pour les bâtiments d’une entreprise ou d’une collectivité locale. Sur ce segment, les négoces Quofi verraient-ils, le cas échant, leur “monopole” s’effriter à terme ?

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire