Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Groupe Samse : un début d’été florissant

Stéphane Vigliandi
Image
Partager sur

[Zepros Négoce] Si ses résultats du premier semestre restent dans le rouge en raison de la crise de Covid-19, le groupe grenoblois revendique un niveau d’affaires « soutenu » en juin pour ses enseignes de négoce et un boum des ventes dans ses magasins de bricolage.

« Semaine après semaine », l’activité du distributeur (membre de MCD) retrouve nettement plus de vigueur depuis début mai. À fin mai, le chiffre d’affaires total était encore en retrait de -15,68 % par rapport à fin mai 2019. Mais au 30 juin, le repli n’était plus “que” de -10,1 % sur le premier semestre. Après avoir enregistré un chiffre d’affaires en repli de -7,5 % sur les trois premiers mois de l’année, les deux mois de confinement auront tout de même pesé lourd sur les scores d’un second trimestre en chute de -12,2 % comparé à l’an passé. Si le pôle Négoce continue d’être impacté avec des ventes en retrait de -16,8 % % (-17,1% à périmètre comparable), « juin [a été] bien orienté avec une progression de 11,8 % sur l’an dernier », souligne le groupe dans un récent communiqué. Comme l’ensemble des GSB, sa branche Bricolage, elle, a bénéficié d'un effet de rattrapage depuis le début du mois de mai. Après avoir affiché une progression de +5,6 % (+3,4 % à périmètre comparable) liée au début du déconfinement, le réseau L’Entrepôt du Bricolage a vu son activité littéralement explosé en juin où le chiffre d’affaires ressort à +30,9 % : un niveau qui se situe dans les mêmes eaux que l’ensemble de la profession. Selon le dernier indice de la FMB, juin s’est ainsi soldé par une hausse des ventes de +30 % en valeur et de +29,22 % en volume. Sur le seul mois de juin 2020 qui bénéficiait de deux jours ouvrés supplémentaires comparé à 2019, l’activité du Groupe Samse a nettement rebondi : son chiffre d’affaires total a augmenté de +15,6 %.

Faible visibilité et vigilance sur le crédit client

Selon les premiers échos de certains distributeurs, juillet et août devraient également restés bien orientés. Néanmoins, « nous avons provisionné très prudemment le poste clients car il y a une inconnue sur le nombre de défaillances possibles », confiait mi-juillet à Zepros Négoce Olivier Malfait, le président du directoire du groupe (voir l’entretien en page 20 paru dans ZeNégoce TOP 2020). Évoquant « un contexte économique toujours incertain », le Groupe Samse dit maintenir « ses mesures prises au début de la crise afin d’en limiter les impacts sur la trésorerie et les résultats avec notamment la réduction des investissements et des coûts de fonctionnement ». Si « l’urgence reste le redressement de l’activité », note le dirigeant de l’ETI grenobloise, « le projet Horizon Bleu reste l’enjeu majeur de cette fin d’année ». Mis en œuvre en 2014 pour faire entrer l’ex-CRH Distribution France (BME France) au capital de Samse, ce plan s’est soldé le 28 février 2020 par le rachat des 21,13 % détenus par cet ancien partenaire. Désormais, aux côtés de ses nouveaux actionnaires (dont le Crédit Agricole, le Crédit du Nord et le cimentier Vicat), Dumont Investissement, l’actionnaire majoritaire de Samse (77,3 %), poursuit les réflexions pour élargir le capital à ses managers et préparer la sortie de certains de ses actionnaires « à hauteur d'environ 30 % ».

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire