Lemaitre Sécurité chausse la boucle vertueuse

Stéphane Vigliandi
Image
Label LSG by Lemaitre Sécurité.

Engagée dans une démarche RSE volontariste depuis huit ans, la marque alsacienne de chaussures de sécurité professionnelles planche sur le dossier de l’empreinte carbone de ses collections tout en étoffant ses gammes éco-conçues portant la griffe “Lemaitre Safety Green”.

Partager sur

Savoir-faire, tradition, mais aussi technicité, innovation et développement durable : ce sont les cinq maîtres mots qu’affiche le fabricant alsacien de chaussures de sécurité. Alors que l’entreprise – rachetée en 2010 par le groupe indien Rahman – fête ses cinquante ans cette année et a créé pour l’occasion un logo spécifique valorisant le “made in Alsace”, elle a aussi pris à bras le corps les sujets de la RSE, de l’écoconception et du recyclage des produits depuis 2016.

« Le marché n’est peut-être pas encore tout à fait prêt à payer le juste prix en achetant des produits écoconçus et recyclables. Un produit vertueux a un surcoût d’environ 20 %. Mais Lemaitre Sécurité souhaite être précurseur en la matière », confie Cyril Bucher, le PDG de l’entreprise.

Une conviction qui passe d’abord par des actions concrètes en interne. Depuis quatre ans maintenant, la société dispose d’un nouveau site de production au Val-de-Moder, près d’Haguenau (Bas-Rhin), implanté à quelques kilomètres du siège social historique.

« Ce projet d’usine 4.0 répondant aux normes les plus strictes sur le plan environnemental fait partie d’un plan de modernisation de l’entreprise dont le budget total s’est élevé à environ 6 M€ », rappelle le dirigeant. La PME d’une centaine de salariés est d’ailleurs certifiée depuis 2013 ISO 14001 (système de management environnemental), tout comme son laboratoire R&D certifié par le Centre technique du cuir (CTC).

Le réemploi dans la mire…

Désormais, le fabricant est engagé dans le projet “Lemaitre Circular” lancé l’an passé. Son BE planche sur la recyclabilité des chaussures et les solutions de revalorisation sélective des différents composants (environ 25 pour une chaussure de sécurité) des chaussures.

D’autant que la filière des EPI est aujourd’hui soumise à deux REP (responsabilité élargie du producteur) : ReFashion et, dorénavant, Écomaison pour les chaussures dotées d’embouts de sécurité.

Des accords commerciaux sont en cours de signature avec la distribution BtoB et certains grands comptes pour collecter les chaussures usagées mais non souillées de la gamme LSG. « La gestion de la fin de vie des EPI est devenue “le” grand enjeu, convient le PDG. En termes de R&D, l’entreprise souhaite encore réduire le nombre de composants sans affecter les performances techniques des produits. »

Lemaitre Sécurité vend environ 1,5 million de paires de chaussures de sécurité tous les ans.

…et l’éco-score en approche

« Notre industrie doit s’approprier le sujet du réemploi tout en sachant qu’il faut une certaine volumétrie pour que ce soit viable sur le plan économique. L’idée consiste sans doute à mutualiser les flux d’EPI en fin de vie à l’échelle européenne », admet volontiers Cyril Bucher.

Raison pour laquelle Lemaitre Sécurité est « l’un des partenaires » de la Circular Footwear Alliance (CFA). Basée aux Pays-Bas, cette structure œuvre en ce sens. Liant la parole aux actes, Lemaitre est audité par ÉcoVadis depuis quatre ans.

Dès 2022, il a décroché la médaille d’argent. Et il nourrit l’ambition de décrocher l’or dès cette année. Comment ? « Depuis un an, nous avons rédigé notre chartre éthique et d’achats responsables à l’attention de notre centaine de fournisseurs. Les vingt plus importants ont tous signés la charte », se félicite Cyril Bucher.

En outre, la société fait office de pilote sur le dossier de l’empreinte carbone (sur les scopes 1 et 2) auprès de la Fédération française de la chaussure et du Centre technique du cuir (CTC). Car un autre dossier émerge depuis un an chez le fabricant : celui de l’éco-score de ses chaussures. Le projet est mené en tandem avec PEF Trust* pour élaborer les ACV (analyses du cycle de vie) des gammes estampillées LSG.
* Membre du groupe de travail dédié aux labels environnementaux au sein de l’Ademe.

Lemaitre Safety Green : que garantit ce label interne ?

Au niveau des tiges : 50 % de matières recyclées.

• 25 % de matières recyclées par chaussure.

Au moins 5 composants recyclés ou récupérés.

Au moins 80 % de matières ou composants approvisionnés en circuit court.

Réemploi des déchets de production (embouts et semelles).

Semelles injectées en Alsace.
(Source : Lemaitre Sécurité)

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire