Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

La marketplace Warmango s’arrête définitivement

Stéphane Vigliandi
Image
Colis de livraison marchandises, chez Warmango.

Opérationnel depuis près de sept ans, Warmango – un pure player spécialisé en sanitaire, chauffage et plomberie – vient d’être placé en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce de Lyon.

Partager sur

C’est la fin d’un feuilleton aux multiples facettes qui s’achève pour le lyonnais Warmango ! Cofondé à l’automne 2017 par Maxime Augiat et Lucas Maisse, la place de marché BtoB souhaitait développer un business model « différenciant » dans le paysage de la distribution spécialisée dans les métiers du second œuvre technique.

À l’époque, les deux associés présentaient d’ailleurs Warmango (dernier CA connu : ±1,6 M€ en 2021) comme une « coop d’artisans digitale ». Et ne cachaient pas leur ambition de venir « bousculer le marché ». Après avoir cumulé des pertes, leur société installée à Lyon avait procédé à plusieurs levées de fond avant d’être rachetée par le groupe belge Van Marcke au printemps 2022.

« Digitalisation : l’un des défis du BTP »

À l’été 2023, Warmango s’était associé à son confrère toulousain Aircco : un pure player BtoB de la pièce détachée pour le second œuvre technique et basé à Toulouse. Warmango a finalement été placé en redressement judiciaire le 2 avril 2024 par le Tribunal de commerce de Lyon. La liquidation, elle, a été décidée le 14 mai dernier.

Dans son post publié sur LinkedIn ce mardi 28 mai en début de matinée, Lucas Maisse qui dirigeait seul la société après sa vente à Van Marcke en février 2022, fait part « avec tristesse [de] la fin de l’aventure Warmango » après avoir connu et vécu durant près de sept ans « des étapes stratégiques passionnantes : développement produit, “go-to-market”, croissance, levées de fonds, recrutements et cession ».

Espérant avoir « contribuer à cette dynamique », Lucas Maisse se dit « convaincu qu’il est essentiel de poursuivre la digitalisation du secteur BTP […] : un défi important dans lequel nos artisans sont directement impliqués ».

Image
Post LinkedIn de Lucas Maisse (Warmango), le 28/05/2024.
Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire