Le « nouveau » Frans Bonhomme sur la route

Stéphane Vigliandi
Image
Camion Frans Bonhomme.

Le groupe tourangeau tourné vers les métiers des TP, de l’assainissement non collectif et des aménagements extérieurs vient de préciser sa feuille de route 2023-2025. Principales évolutions ? Une nouvelle organisation commerciale, un redécoupage des directions régionales et l’ambition de doubler ses ventes on-line.

Partager sur

Le « nouveau » Frans Bonhomme consolide ses fondations pierre pierre. Dans son viseur ? La volonté de « consolider sa position de leader » en France, le distributeur qui célèbrera ses quatre-vingt-dix ans en 2025, “bétonne” et accélère sa transformation. Avec, à la clé, « un plan très ambitieux à trois ans » vient d’indiquer le groupe dans un communiqué publié ce 19 janvier.

Adossé à un nouvel actionnaire depuis mi-2020 et après avoir finalisé l’intégration de DMTP (l’ancien réseau Point.P TP) au cours de l’été dernier, l’heure est maintenant de mettre « en ordre de marche pour accélérer la croissance ».

L’entreprise qui se dit désormais « significativement désendettée », revoit tout d’abord son business-model. Tout d’abord, elle passe aujourd’hui « d’un modèle territorial à un modèle commercial » pour « plus de conseil et d’efficacité » auprès de ses clients.

« Nous créons progressivement un “nouveau” Frans Bonhomme, fidèle à son histoire et à ses valeurs mais plus moderne, plus agile, plus efficace. »
Pierre Fleck, président du groupe Frans Bonhomme (communiqué du 19/01/2023)

E-commerce : 1 % du CA en 2019, 50 % fin 2024

L’accélération de la digitalisation reste aussi une priorité. Cité dans le communiqué, Pierre Fleck, le président du groupe, « le digital [EDI, punch-out, e-commerce] représente déjà, en décembre 2022, 23 % de nos ventes » contre environ 1 % il y a encore trois ans. Un nouveau site E-commerce vient d’ailleurs d’être lancée. Frans Bonhomme entend atteindre les 50 % dans deux ans.

Alors que l’ETI revendique « une forte croissance rentable en 2022 », une nouvelle organisation est mise en place pour être plus opérationnelle. Exit les structures territoriales. Et place à trois entités dites « complémentaires » (voir encadrés ci-dessous) dont la mission consiste entre autres à optimiser les process internes (environ 550 commerciaux sédentaires et itinérants en France et en Espagne).

Parmi les autres chantiers de 2023 : le développement de l’enseigne en Espagne, l’innovation produits ou encore l’affirmation des engagements RSE – bien qu’entre autres la REP PMCB ne concerne plus, pour l’instant, la filière des TP. Mais l’enseigne continue d’activer d’autres leviers tels que la sobriété énergétique, des actions en faveur de l’inclusion professionnelle ou encore la formation des équipes internes à la prévention-sécurité.

D’ailleurs côté transformations environnementale et sociétale, à la rentrée 2021, Pierre Fleck confiait d’ailleurs à la rédaction de Zepros Négoce que « la RSE se trouve au cœur de la stratégie des grands comptes [notamment] dans le processus de sélection pour des nouveaux contrats et qu’il s’agit désormais d’un argument commercial ». Pour mémoire, la société est signataire du Pacte mondial de l’Onu depuis 2011.

« 2022 a été une bonne année pour le groupe Frans Bonhomme dont le chiffre d’affaires a cru de 8 % en France et de 20 % en Espagne ; avec, dans les deux pays, une augmentation des parts de marché. »

Trois entités commerciales et opérationnelles

• 1 direction commerciale TP regroupant 4 des 8 segments de l’offre : gestion des eaux usées et eaux pluviales, adduction d’eau potable, réseaux secs et aménagements urbain/voirie.

• 1 direction commerciale Bâtiment regroupant les 4 autres segments : gros œuvre, ANC, aménagement paysager et évacuation/alimentation.

• 1 direction des Opérations et Relation Client : logistique, approvisionnements et satisfaction des client.

→ En France, Frans Bonhomme dispose de 366 agences. En Espagne 28 sites avec une visée à environ 50 d’ici à 2025.

Redécoupage territorial : de 5 à 4 régions

• Région Île-de- France/Nord pilotée par Tarek Nassih : une fusion opérationnelle depuis fin 2021.

• Région Ouest pilotée par Jean-Marc Le Pallec.

• Région Sud pilotée par Xavier Poujol.

• Région Est pilotée par Bruno Gobé.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet