Würth : tout son showroom dans une appli

Stéphane Vigliandi
Image
Partager sur

[Zepros Négoce] Le distributeur d’outillage, de quincaillerie et de fixations vient de lancer une nouvelle application de réalité virtuelle pour présenter toute son offre technique. Avec, à la clef, une fonction de pré-commande.

Faciliter le quotidien des artisans et des installateurs en leur faisant encore gagner du temps… en un coup d’œil et quelques clics ! C’est la mission qui incombe à la nouvelle appli mobile que Würth France vient tout juste de déployer auprès de ses clients. Avec ce nouveau service digital baptisé “Showroom Virtuel Würth”, le distributeur souhaite aider les professionnels du Bâtiment, entre autres, à « s’immerger davantage dans son univers de systèmes et de solutions ». Orsy, OrsyMat, OrsyScan, OrsyConstruction, Orsy X (voir ci-contre), OrsyClage, etc. : gratuite, l’application “W-FR Showroom” propose de découvrir tout l'éventail technique du grossiste dans un univers en 3D et de façon intuitive. En revanche, le client n’a pas la possibilité d’y effectuer des commandes de réapprovisionnement ou de payer en ligne. Il dispose toutefois d’une fonctionnalité pour scanner les codes-barres des produits en vue de gagner du temps lors de sa préparation de commandes. Déjà téléchargeable sous iOS, cette appli mobile sera prochainement disponible sous Androïd. Tous marchés confondus (bâtiment, automobile et industrie), Würth France a revendiqué environ 35 000 clients Orsy en 2020.

Image
Image
Image

FOCUS • Stocks connectés

Image

Pour éviter les ruptures de stock, Würth propose Orsy X : sa nouvelle solution de stockage de consommables (visserie, produits chimiques…). Commercialisé depuis mars 2021, le dispositif s’appuie sur une armoire connectée. À chaque sortie d’un produit, l’utilisateur informe l’écran de contrôle situé sur les portes de l’armoire. Il est alerté dès que le stock atteint son niveau minimal pour prendre la décision de recommander. Pour se réapprovisionner, il doit s’identifier, puis scanner les articles dotés d’une étiquette RFID afin de les entreposer.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire