Image
Grand angle Milwaukee
Image
milwaukee
Image
pavé
Image
milwaukee

Velux injecte 40 M€ pour agrandir son usine en Haute-Saône et « franchir un cap technologique »

Stéphane Vigliandi
Image
Velux - Logistique.

À l’occasion de la sixième édition du sommet “Choose France”, le fabricant danois de fenêtres de toit et de volets roulants a annoncé qu’il investira environ 40 M€ sur son site de Marnay, en Haute-Saône. À la clé : la création d’environ soixante-dix emplois.

Partager sur

Lancé en janvier 2018 par Emmanuel Macron, le sommet “Choose France” se veut « le rendez-vous de l’attractivité économique de la France » auprès des investisseurs étrangers. Ce lundi 15 mai, le président de la République a reçu à Versailles plus de deux cents dirigeants de multinationales étrangères pour leur vanter les atouts de la destination hexagonale.

Parmi eux : Lars Petersson, le CEO du groupe Velux. Le dirigeant y a dévoilé le projet de construction d’une nouvelle unité de production de volets roulants à Marnay, en Haute-Saône, pour « répondre à la demande croissante des clients européens en matière d’économies d’énergie et de confort thermique ».

Montant annoncé : 40 M€. C’est dix fois plus que ce que Velux avait investi en 2019 à Feuquières-en-Vimeu*, dans la Somme, pour doubler la surface de son centre de distribution national. À Marnay, le chantier d’extension et de modernisation va se dérouler sur deux ans et en deux étapes.
* En 2013, Velux avait déjà investi 21 M€ dans son usine picarde.

À “Choose France”, l’Élysée espère afficher des promesses d’investissement d’un montant de plus de 13 Md€ (contre 10,8 Md€ en 2022) par des groupes étrangers, ainsi que la création de 8 000 emplois.

D’une part, une somme de 15 M€ sera consacrée à la construction d’un nouveau bâtiment de production (près de 10 000 m²) et de stockage (1 200 m²). D’autre part, environ 25 M€ doivent servir à moderniser l’outil industriel avec l’acquisition d’équipements de production de « haute technologie ».

La nouvelle unité de production devrait être opérationnelle courant 2025. Sur le site de Marnay où le groupe estime avoir « développé une activité industrielle très compétitive », Velux prévoit de créer environ soixante-dix embauches supplémentaires ; l’effectif actuel étant de cent-quarante postes actuellement.

Cité dans un communiqué, Lars Petersson rappelle que « nos décisions d’investissement ne sont pas orientées vers les grandes zones urbaines, mais plutôt au cœur des territoires […]. Le nouvel investissement annoncé à Marnay s’inscrit dans cette philosophie : un ancrage local avec un rayonnement européen ».

À travers ce projet industriel, le « vendeur d’espaces à vivre » confirme que la France demeure « l’un de ses marchés clés en Europe ». Dans l’Hexagone, il détient trois autres sites implantés en Haute-Marne, en Haute-Savoie et dans la Somme.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire