Le 32e Legallais est à Reims, le 2e du Grand Est

Stéphane Vigliandi
Image
Agence Legallais de Reims (51).

Enseigne phare du groupe Grand Comptoir, le distributeur multispécialiste en quincaillerie, outillage, EPI, électricité, plomberie et chauffage arrive en Champagne. Il vient d’ouvrir sa 32e unité, à Reims. La 33e agence Legallais devrait, a priori, se trouver en Anjou.

Partager sur

En trente ans, mois pour mois, Legallais sera passé d’un réseau de quatre « agences commerciales » à trente-deux. En juin 1994, le distributeur d’origine normande qui, à l’époque, s’appelait encore Legallais & Bouchard, créait un premier comptoir à Rennes – après les sites de Caen, Rouen et Mantes-la-Jolie (Yvelines).

En juin 2024, direction le Grand Est : une région où Legallais ne disposait jusqu’à présent que d’un unique point de vente à Strasbourg. Dans un communiqué publié en début de semaine, la filiale de Grand Comptoir a annoncé l’ouverture d’une agence rémoise, dans la Marne.

Ce nouveau site de 600 m² dont 450 m² dédiés à l’espace de vente y propose les neuf univers produits du concept : bâtiment, agencement, plomberie, génie climatique, électricité, consommables, outillage, matériels et EPI.

Le professionnel y dispose d’un assortiment de 7 500 références en stock permanent et d’environ 60 000 références disponibles à J+1. Un service click & collect permet l’enlèvement « dans l’heure » des marchandises que stocke l’agence.

D’ici à la fin 2024, Legallais devrait implanter son 33e comptoir commercial à Angers (Maine-et-Loire).

Comme dans les autres agences Legallais, les univers Électroportatif et EPI bénéficient chacun d’un corner spécifique ; tandis que l’espace Illico décline les différents services sur mesure du distributeur tels que les organigrammes d’accès, le marquage des équipements, un configurateur de tiroirs, verrières et cuisines sur mesure, etc.

À l’image entre autres des points de vente de Caen, Lyon, Massy (Essonne), Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) ou encore de Vitrolles (Bouches-du-Rhône), l’unité de Reims déploie « le nouveau parcours client combinant vente en libre-service et vente accompagnée ».

Elle est par ailleurs installée en proximité immédiate de deux autres spécialistes Quincaillerie : un comptoir Foussier et un Trénois-Decamps – cette enseigne étant membre fondateur de la centrale LTS aux côtés de Legallais et du groupe Setin.

Responsable régional Points de vente, Michaël Hureau cité dans le communiqué rappelle que « s’implanter à Reims est un projet que nous travaillons depuis plus d’un an. Nous disposions d’une force commerciale itinérante déjà bien présente sur ce territoire ».

Alors que le trente-troisième Legallais devrait, lui, prendre ses quartiers à Angers, dans le Maine-et-Loire, il reste encore à l’enseigne omnicanale un large “couloir” – de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) à Metz (Moselle) – pour éventuellement poursuivre le maillage de son parc commercial.

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire