Groupe Liébot : la onzième génération aux commandes dès janvier 2023

Stéphane Vigliandi
Image
Groupe Liébot, nouvelle gouvernance au 01/01/2023

À compter du 1er janvier prochain, André Liébot passe les rênes à son fils Jean-Pierre Liébot pour présider l’entreprise vendéenne fondée en 1745 familiale.

Partager sur

Changement de génération à la tête de l’ETI familiale. À la tête du groupe depuis cinquante ans, André Liébot (76 ans) laisse la place à Jean-Pierre Liébot (47 ans), selon un communiqué diffusé ce 25 novembre. Actuel vice-président, son fils deviendra la onzième génération d’une entreprise qui, à l’origine, fut une forge implantée aux Herbiers, dans le Bocage vendéen, à mi-chemin entre Nantes et La Roche-sur-Yon.

Diplômé en commerce et marketing, Jean-Pierre Liébot était entré dans l’entreprise en 2000 pour mettre en place le service communication du groupe éponyme. À partir de 2008, il prend également en charge la direction du partenariat Expert Rénovateur K-Line : l’une des marques phares qui a revendiqué un chiffre d’affaires de 71 M€ l’an dernier pour un réseau de 212 points de vente.

« Je suis très attaché au modèle des entreprises familiales qui décident vite […], qui s’inscrivent dans un temps long et qui ont à cœur de développer l’emploi localement. »
Jean-Pierre Liébot, actuel vice-président et PDG au 1er janvier 2023 (communiqué du 25/11/2022)

Croissance externe

Membre du conseil d’administration du groupe depuis quinze ans, il en est devenu le numéro deux en 2019. Dans le cadre de sa prise de fonction en tant que président le 1er janvier prochain, Jean-Pierre Liébot ne modifiera pas la gouvernance des douze sociétés qui restent sous la direction générale de Bruno Léger – président du SNFA depuis 2015 – et des directeurs généraux des filiales.

Revendiquant le leadership sur le marché français des fenêtre et façades, le groupe entend se renforcer sur de nouveaux marchés où il est présent depuis quelques années : l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et la Pologne.

Implanté dans un territoire où le taux de chômage reste en-deçà des 3,5 %, soit deux fois moins qu’à l’échelle nationale, l’entreprise s’est lancée néanmoins dans un vaste plan de recrutements depuis l’an passé. Quant à Jean-Pierre Liébot, père de trois enfants, il semble, a priori, que la relève soit assurée pour accueillir la douzième génération dans quelques années.

Image
K-Line, départ pour la Route du Rhum 2022.
Image
K-Line, départ pour la Route du Rhum 2022.

Le Groupe Liébot en bref

• 706 M€ de chiffre d’affaires consolidé en 2021 ; 360 M€ au 05/07/2022

Plus de 4 000 salarié.e.s

• 12 sociétés et 2 segments de marché : les fenêtres industrielles en aluminium, PVC,
bois/aluminium (sociétés K-Line, MéO, CAIB, Bipa, Vetrex en Pologne) ; la façade (Ouest Alu)
(Source : groupe Liébot)

Stéphane Vigliandi
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire